Pèlerin de l'Eternité. Paroles et poèmes sur la quête de Dieu.

15,00 €
Disponible
  • 230
  • Janvier 2014

René Roty livre dans ce recueil de poèmes et d'écrits spirituels quelques éléments de sa quête ardente de l'Eternité ; quête qu'il vécut dans l'islam et le soufisme pendant près de 60 ans.

Quantité

C'est le monde qui chante en moi, Et cette ivresse qui me grise, C'est ma liberté reconquise Qui, sur la route de la Foi, Bondit vers la Terre promise. En notre époque « désenchantée » où tant d'hommes s'interrogent sur le sens à donner à leur vie, ce recueil de poèmes et d'écrits spirituels sur l'enfance intuitive, la mère éternelle, la foi souveraine, le jardin intime de l'âme et le dévoilement est un témoignage saisissant qui s'offre comme une invite à devenir « pèlerin de l'éternité ».

LDO

Fiche technique

Référence
9782357500075
Date de parution
Janvier 2014
Collection
Gnôsis
Hauteur (mm)
197
Largeur (mm)
137
Epaisseur (mm)
21
Poids (g)
400
Format
Relié
Format bis
Couverture cartonnée
Langue
Français
Préface
Roty, Ya'coub
Pages
230
Roty, Yacoub

Yacoub Roty, ancien président de la Fédération Nationale des Musulmans de France, est un écrivain français. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation sur l'islam. Il a également publié un guide du Pèlerinage (Hajj et 'Umra) qui est devenu une référence sur le sujet.

Roty, René

René Roty naît à Paris en 1906. Très tôt, un drame familial détermine toute sa vie : « À douze ans, j'avais placé en ma mère toute la beauté et toute la réalité du monde. Elle était le lieu parfait de mon amour. Beaucoup d'événements douloureux m'avaient amené à mettre en elle seule le meilleur de moi-même, et brusque ment elle est morte ! À ce moment, le monde s'est éteint et, dans cette nuit intérieure, mon amour est allé se fixer sur l'essence éternelle de son être. »

Dès lors, avec le subtil secours de la poésie, il mène une quête ardente pour exister au-delà de l'éphémère. « Souvent blessé, toujours guéri, porté par la crainte et l'espérance, j'ai volé dans le sens de l'Éternité. » En 1928, il rencontre l'enseignement de René Guénon. Sur son impulsion, il devient musulman en 1936, se rattachant ensuite au Soufisme, voie dans laquelle il chemine jusqu'à sa mort en 1994.