Futuwah : Traité de chevalerie Soufie

7,50 €
En stock
  • 156
  • Juin 2012

La futuwah représente l'ensemble des traditions, coutumes et pratiques qui constituaient le code de la vie chevaleresque musulmane au Moyen Âge. Il s'agit ici de la chevalerie entendue au sens spirituel et éthique, et non de son aspect militaire, lequel est traité plutôt dans des “manuels du parfait cavalier” ou dans des écrits concernant l'art de la guerre.

Quantité

La futuwah représente l'ensemble des traditions, coutumes et pratiques qui constituaient le code de la vie chevaleresque musulmane au Moyen Âge. Il s'agit ici de la chevalerie entendue au sens spirituel et éthique, et non de son aspect militaire, lequel est traité plutôt dans des “manuels du parfait cavalier” ou dans des écrits concernant l'art de la guerre. Comme dans l'Occident médiéval, l'initiation guerrière avait des rapports étroits avec l'initiation proprement spirituelle et l'initiation des métiers. Mais en Islam, il n'y avait pas d'organisation officielle de ces institutions initiatiques qu'on puisse comparer aux institutions occidentales telles que les ordres monastiques, chevaleresques ou les guildes professionnelles. Ce livre est la traduction commentée d'un texte arabe dû à un auteur d'origine persane du Xe-XIe siècle, Abû Abd al-Rahmân ibn al-Husayn al-Sulamî.

Fiche technique

Référence
9782226241931
Date de parution
Juin 2012
Collection
Spiritualités vivantes
Hauteur (mm)
180
Largeur (mm)
110
Epaisseur (mm)
15
Poids (g)
150
Format
Broché
Format bis
Poche
Langue
Français
Traduction
Skali, Faouzi
Pages
156
Al-Sulamî, 'Abd al-Rahmân

Abū ‘Abd al-Raḥmān al-Sulamī est un historien du soufisme et compilateur de hadîth. Né à Nichapur en 937, il fut initié à la voie spirituelle par son père, puis son grand-père maternel Abû Amr Ismâ'îl ibn Nujayd, un malâmatî. Il fut à son tour autorisé à enseigner le soufisme par un des disciples de son grand-père, Abû Sahl al-Su'lûkî. Parmi les disciples d'al-Sulamî, on trouve Abū l-Qāsim al-Qushayrī, Abu Nu`aym et al-Bayhaqî. Auteur de nombreux ouvrages et notamment du Tabaqāt al-ṣūfiyya, il fut un des premiers biographes des soufis. Il mourut en 1021.

Sulamî est l'auteur d'une œuvre dense et variée comprenant des dictionnaires biographiques, des commentaires coraniques (tafsir), des monographies sur des sujets variés dans le registre religieux, éthique, et la littérature d’adab.