La Citadelle de Dieu. Le dépouillement dans la parole du Tawhid

5,00 €
Disponible
  • 142
  • Mars 2003

Dans un hadîth qudsi Dieu dit : "Lâ ilâha illa Allâh (Il n'y a de Dieu qu'Allah) est Ma Citadelle, et celui qui pénètre dans Ma Citadelle est rassuré contre Ma Colère". Serait-il suffisant à quiconque de prononcer la shahâda pour se retrouver entre les murs de la Citadelle de Dieu, ou au contraire faudrait-il y croire et y accepter les exigences...

Quantité

Dans un hadîth qudsi Dieu dit : "La illâha illa Allâh (Il n'y a de Dieu qu'Allah) est Ma Citadelle, et celui qui pénètre dans Ma Citadelle est rassuré contre Ma Colère"). Serait-il suffisant à quiconque de prononcer la chahâda pour se retrouver entre les murs de la Citadelle de Dieu, ou au contraire faudrait-il y croire et y accepter les exigences... Ahmed al-Ghazâlî (457 H/1062 J.C.) [frère du célèbre imam, Abu Hâmid al-Ghazâlî] nous répond dans ce livre, considéré comme étant sa profession de foi, que jamais personne ne s'est brûlé la langue en prononçant le mot "feu" et personne ne s'est non plus enrichie en prononçant "mille dinars", mais que seule l'application rigoureuse des exigences de cette formule, que l'auteur énumère, permet au soleil du Tawbid de briller sur le terrain du cœur, et qu'ainsi les traces de ton ego s'effacent, les ténèbres de ton individualité disparaissent et tu entres alors dans la Citadelle du Seigneur Très Haut...

Fiche technique

Référence
9782911509728
Date de parution
Mars 2003
Hauteur (mm)
180
Largeur (mm)
110
Epaisseur (mm)
8
Poids (g)
130
Format
Broché
Format bis
Poche
Langue
Français
Traduction
Dahbi, Mohamed
Pages
142
Al-Ghazâli, Ahmed

Ahmad al-Ghazâli (nom complet Majd al-Din Abu'l Fotuh Ahmad Ghazali) naquit en 1061 et mourut en 1123 ou 1126.

Né dans un village proche de Tûs, au Khorâsân, Ahmad Ghazâli est le jeune frère du célèbre théologien, juriste, et soufi Abou Ḥamid Moḥammed ibn Moḥammed al-Ghazālī.

Là, il étudia essentiellement la jurisprudence. En 1095, son frère, Abou Hamid, traversant une crise profonde lui demanda d'enseigner à sa place dans le nizamiyyah de Bagdad et d'en assumer la responsabilité durant son absence planifiée. C'est là qu'il explora largement ses capacités tant de maître soufi que de docteur en jurisprudence ou de prédicateur populaire.

Ahmad Ghazali eut entre autres pour disciples dans la voie spirituelle 'Ayn-al-Qużāt Hamadānī et Najib Sohrawardi. Il voyagea à Nishapur, Maragha, Hamadan et Ispahan. Il mourut et fut enterré à Qazvin.