L'éducation de l'âme

7,00 €
Derniers articles en stock
  • 101
  • Janvier 2019

A une époque où l'éducation est souvent réduite à un apprentissage purement quantitatif, la voix de Ghazali apparaît aussi singulière que son message semble indispensable. L'enjeu de cet ouvrage, central à l'enseignement soufi, est immense : il s'agit de la connaissance de soi.

Quantité

Plus important que la somme des savoirs que peut acquérir un homme, sont les vertus par lesquelles il donne un sens à ces savoirs. A une époque où l'éducation est souvent réduite à un apprentissage purement quantitatif, la voix de Ghazali apparaît aussi singulière que son message semble indispensable. L'enjeu de cet ouvrage, central à l'enseignement soufi, est immense : il s'agit de la connaissance de soi. L'auteur pénètre avec nous l'âme humaine puis nous fait revenir sur le thème essentiel des vertus pour que nous en cernions les subtilités et que nous aspirions à parfaire notre façon d'être. Puis il aborde le sujet de l'éducation des enfants, ce prolongement de nous-mêmes. Qui plus grand que l'imam al-Ghazâlî, pourrait nous accompagner dans un tel parcours ? Il est cet immense érudit qui ne cessa d'être une référence pour les savants musulmans depuis neuf siècles ; et ce gnostique éclairé, qui a si bien sondé les raisons et les coeurs, que les soufis jusqu'à nos jours se réclament tous de lui. Ce livre n'est rien de moins qu'une porte ouvrant sur un long combat contre soi.

Fiche technique

Référence
9782841614943
Date de parution
Janvier 2019
Collection
Revivification des sciences de la religion
Hauteur (mm)
215
Largeur (mm)
145
Epaisseur (mm)
10
Poids (g)
140
Format
Broché
Langue
Français
Traduction
De Vos, Idrîs
Pages
101
Al-Ghazâlî, Abû Hâmid

Abû Hâmid al-Ghazâlî naquit à Tûs en 450/1058. Surnommé de son vivant Hujjat al-islâm (la Preuve de l’Islam), il marqua profondément les sciences religieuses et la spiritualité musulmane. Son ouvrage majeur est Ihyâ’ ‘ulûm al-Dîn dans lequel il traite de l’ensemble des sciences religieuses en 40 livres. Il mourut dans sa ville natale en 505/1111.