La sainte ignorance - Le temps de la religion sans culture

9,80 €
Rupture de stock
  • 368
  • Janvier 2012

Ce livre tente de montrer que la « crise des religions », visible à travers la poussée fondamentaliste, vient d’une disjonction croissante entre religion et culture(s). Le religieux demeure pour ainsi dire isolé, sorti des cultures traditionnelles où il est né, écarté des nouvelles cultures où il est censé s’intégrer...

Quantité


Ce livre tente de montrer que la « crise des religions », visible à travers la poussée fondamentaliste, vient d’une disjonction croissante entre religion et culture(s). Le religieux demeure pour ainsi dire isolé, sorti des cultures traditionnelles où il est né, écarté des nouvelles cultures où il est censé s’intégrer. De cette schizophrénie naissent, selon O. Roy, la plupart des phénomènes religieux « déviants » qu’on peut observer aujourd’hui.
Il en résulte une approche très neuve du phénomène religieux, avec des questions essentielles reposées par notre actualité : quel rapport entre religion et culture, religion et civilisation ? Mais d’abord : qu’est-ce qu’une culture, une civilisation ? La culture doit-elle être en opposition ou en accord avec le fait religieux ? Que fait-on de la culture de celui qu’on veut convertir ? Que devient la religion de celui qui est déraciné de sa culture d’origine ? Comment la culture mondialisée transforme-t-elle le religieux ? De nombreux exemples, pris dans l’islam et le christianisme contemporain, illustrent une réflexion qui explique la conjoncture religieuse étrange de notre temps

Fiche technique

Référence
9782757826232
Date de parution
Janvier 2012
Collection
Essais
Hauteur (mm)
180
Largeur (mm)
109
Epaisseur (mm)
15
Poids (g)
200
Format
Broché
Format bis
Poche
Langue
Français
Pages
368
Roy, Olivier

Olivier Roy est directeur de recherche au CNRS et directeur d'Études à l'EHESS (équipe « Domaine Turc »). Agrégé de philosophie (1972), diplômé de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (en persan), il a obtenu son doctorat de science politique en 1996 (FNSP) et une habilitation à diriger des thèses en 2001. Il est consultant au Centre d'Analyse et de Prévision du Ministère des Affaires Étrangères depuis 1984. Olivier Roy a de plus été représentant spécial de la Présidence de l'OSCE au Tadjikistan (juillet à novembre 1993) puis Chef de mission de l'OSCE au Tadjikistan (février-novembre 1994). Il a notamment enseigné à l’Institut d’Études Politiques de Paris, et dirige depuis 2009 le programme Méditerranée de l’Institut universitaire européen de Florence, où il a également dirigé de 2010 à 2015 le programme « ReligioWest ». Politologue et spécialiste de l’islam, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, dont, au Seuil, L’Échec de l’islam politique (1992), Les Illusions du 11 septembre (2002), L’Islam mondialisé (2002), En quête de l’Orient perdu (livre d’entretiens avec Jean-Louis Schlegel, 2014), ou encore Le Djihad et la mort (2016).