L'émir Abd el-Kader. Témoin et visionnaire (Epuisé)

20,00 €
Derniers articles en stock
  • 100
  • Octobre 2003

Venant après de très nombreux ouvrages consacrés à l'Emir, celui-ci, à travers textes, illustrations et documents dont certains inédits, rend compte de la richesse du personnage historique qui a marqué son époque et de la portée universelle de son message.

Textes de Pierre Lory Cheikh Khaled Bentounès, Bruno Etienne, Michel Lagarde, Daniel Rivet et Mgr Henri Teissier.

Quantité

Ce livre vient à point pour rappeler l'actualité d'Abd el-Kader et la richesse de son message. Pont entre Orient et Occident, entre tradition et modernité, l'Emir a frappé ses contemporains par la force de son caractère. Aujourd'hui les historiens mettent l'accent sur les multiples dimensions de sa personnalité - chef militaire et homme de paix, écrivain et penseur, politique et mystique - qui a su prendre le meilleur de son temps sans jamais renier sa propre culture. Venant après de très nombreux ouvrages consacrés à l'Emir, celui-ci, à travers textes, illustrations et documents dont certains inédits, rend compte de la richesse du personnage historique qui a marqué son époque et de la portée universelle de son message.

Textes de Pierre Lory Cheikh Khaled Bentounès, Bruno Etienne, Michel Lagarde, Daniel Rivet et Mgr Henri Teissier.

Fiche technique

Référence
9782910728311
Date de parution
Octobre 2003
Hauteur (mm)
240
Largeur (mm)
160
Epaisseur (mm)
10
Poids (g)
320
Format
Broché
Langue
Français
Préface
Zabbal, François
Pages
100
Rivet, Daniel

Daniel Rivet, né le 14 septembre 1942 à Lyon, est un historien français spécialiste du Maghreb à l’époque coloniale.

Il exerce le métier d’enseignant-chercheur à l’université Lumière/Lyon II de 1970 à 1993, date à laquelle il devient professeur d’histoire du monde musulman contemporain à l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne. De 2002 à 2006, il est également directeur de l’Institut d'études de l'islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) rattaché à l’École des hautes études en sciences sociales. Il est professeur émérite depuis son départ en retraite en septembre 2006.

Il est considéré par Guy Pervillé en 2010 comme « le plus éminent spécialiste » du protectorat français au Maroc.