Arribâ. L'usure dans le droit musulman

5,00 €
Derniers articles en stock
  • 60
  • 2012

Allocution prononçée devant le "Congrès de droit musulman" à Paris le 7 Juillet 1951 par Muhammad 'Abdallah Draz.

Quantité

Présentation de l'éditeur : Avant d'exposer la théorie de l'usure en islam, permettez-moi, Monsieur le président, Mesdames, Messieurs, de dire quelques mots sur cette pratique dans différentes institutions préislamiques, qu'elles soient laïques ou religieuses. Il semble que l'Antiquité égyptienne ne proscrivit pas le prêt à intérêt, mais qu'elle le soumit seulement à certaines règles. L'ensemble de ces règles ne nous est pas encore connu. Didore nous parle seulement d'une loi de Bocchoris d'après laquelle l'intérêt ne pouvait en aucun cas parvenir à être supèrieur au capital emprunté.

Fiche technique

Référence
5430000164085
Date de parution
2012
Hauteur (mm)
165
Largeur (mm)
110
Epaisseur (mm)
6
Poids (g)
60
Format
Broché
Format bis
Poche
Langue
Français
Pages
60
Draz, Muhammad

Muhammad Abdallah Draz est un grand savant du XXe siècle. A la fois diplômé de l'université du Caire (Egypte) d'Al Azhar (théologie, langue arabe, jurisprudence, ...), il était aussi un grand lettré et avait étudié à la Sorbonne (en France), et obtint son doctorat en philosophie.