Ecrits spirituels

7,80 €
Disponible
  • 224
  • Juin 2016

'Abd el-Kader ne fut pas seulement le héros d'une Algérie indépendante que l'image d'Epinal propose à nos mémoires. Mystique extatique, rattaché à l'école doctrinale et à la lignée initiatique d'Ibn Arabî, l'émir s'est imposé, pendant son exil à Damas où il mourut en 1883, comme un des maîtres spirituels majeurs du soufisme contemporain...

Quantité

Présentation de l'éditeur : 'Abd el-Kader ne fut pas seulement le héros d'une Algérie indépendante que l'image d'Epinal propose à nos mémoires. Mystique extatique, rattaché à l'école doctrinale et à la lignée initiatique d'Ibn Arabî, l'émir s'est imposé, pendant son exil à Damas où il mourut en 1883, comme un des maîtres spirituels majeurs du soufisme contemporain. L'enseignement qu'il a donné à ses disciples pendant plus d'un quart de siècle est rassemblé dans un ouvrage volumineux, le Kitâb al-Mawâqif ou " Livre des Haltes ", d'où sont extraits les textes présentés ici pour la première fois dans une langue européenne.

Fiche technique

Référence
9782020218825
Date de parution
Juin 2016
Collection
Points Sagesses
Hauteur (mm)
178
Largeur (mm)
109
Epaisseur (mm)
12
Poids (g)
140
Format
Broché
Format bis
Poche
Langue
Français
Traduction
Chodkiewicz, Michel
Pages
224
Abdelkader, Emir

Né à Mascara (Algérie) en 1807 au sein d’une famille de lettrés, l'Emir Abdel Kader fut un mystique, homme politique et chef militaire. Fils de Sidi Muhieddine, un maître de l'ordre des Qadiris, descendant du Prophète par l'intermédiaire de Moulay Idriss, il reçut dès son plus jeune âge une formation traditionnelle complète : Coran, hadith, mystique, grammaire, logique... Il s'illustra notamment par la lutte armée qu'il mena contre la France qui entreprenait alors la conquête coloniale de l'Afrique du Nord. Après avoir mis sur pied et dirigé un état islamique dans les parties occidentale et centrale du Maghreb, il mit fin à sa résistance armée. Déporté en France puis en Syrie, c'est à Damas qu'il parachèvera ses fonctions d'enseignement et de direction spirituelle, en tant qu'héritier doctrinal majeur d'Ibn ‘Arabî (m. 1240). Son Kitâb al-Mawâqif est la consignation par écrit de l'enseignement spirituel oral qu'il donna à Damas. Ce livre a été partiellement traduit, par Michel Chodkiewicz sous le titre Ecrits spirituels (éditions du Seuil) et par Abdallah-Dominique Penot le Livre des haltes (Dervy). Il mourut à Damas en 1883 entouré de sa famille et de ses disciples.

Chodkiewicz, Michel

Directeur Général des éditions du Seuil jusqu'en juin 1989, Directeur d'Études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Sa famille d'origine catholique polonaise est établie en France depuis 1832. Lors d'un voyage dans les pays arabes, il découvre le soufisme et se convertit à l'Islam vers l'âge de 17 ans. Depuis, il fait une recherche inlassable sur les textes d'Ibn 'Arabi qui servent de matière à son séminaire à l'École des Hautes Études. Recherche poursuivie par, deux de ses enfants dont Claude Addas qui a publié un ouvrage où elle relate l'itinéraire spirituel et géographique du cheikh al-Akbar: Ibn 'Arabî, ou la quête du Soufre Rouge (Paris, Gallimard, 1989). Michel Chodkiewicz est considéré comme l'un des plus grands spécialistes de la pensée akbarienne. Les éditions Sindbad viennent de publier sous sa direction une édition critique des Futûhât al-Makkiyya - les Illuminations Mecquoises.